Reprise d’activité Vs confinement

Classé dans : actualités | 0

La reprise

après 3 semaines d’arrêt et 5 semaines d’activité partielle, la reprise complète de notre activité fait ronronner Chapka la minette de l’entreprise !

Semaine 1 du confinement :

le lundi branle bas de combat on ferme nos chantiers en cours, demande d’activité partielle, demande de report de nos échéances de crédit, mail à nos clients, à notre équipe le mot d’ordre : Restez chez vous !

Semaine 2 du confinement :

Le grand flou artistique, comme tout le monde on a perçu le flottement du double discours “restez chez vous/allez travailler!”. On écoute la Capeb et on reste chez nous, la demande d’activité partielle est accepté, les échéances de crédit reporté, on a de la tréso, on sert les adducteurs et je surveille la page actu de la Capeb sur le sujet.

Semaine 3 du confinement :

le grand n’importe quoi du “allez travailler/restez chez vous” se poursuit dans les médias, nous on attend le guide de bonnes pratiques pour la reprise ! Promis par la Capeb, en concertation avec l’OPPBTP, les autres syndicats du bâtiment, le ministère du travail et celui de la santé, il arrive le jeudi 2 Avril au soir ! En suivant ce lien sa version réajusté. Ça tombe bien on s’est prévu une réunion le vendredi avec 3 des gars qui peuvent reprendre. Au programme lecture du guide, distribution des consignes, des attestations de circulation… mise en place des affiches et du protocole.

Parallèlement à notre non activité, le terrassier lui (qui bosse seul dans sa machine) est venu faire notre aménagement extérieur ! En prévision une dalle pour le stockage de la terre et une allée en gravier avec place de parking.

Semaine 4 du confinement :

C’est parti ! A raison d’un gars par véhicule, on ré-ouvre un chantier d’enduit intérieur ou l’équipe ne sera pas au contact des clients. J’ai cousu des masques, certains ressortent leur masques anti pollution, et les masques à cartouches. Dans chaque camion le nécessaire “anti-corona” jerrican d’eau avec savon dans un collant (vieux trucs des éclés pour se laver les mains) essuie tout jetable et sac poubelle.

La chorégraphie est simple travailler en maintenant une distance d’un mètre ou porter un masque, se laver les mains, ne pas échanger les outils ou porter ses gants travail!! Facile à dire ! La première semaine on bosse 3 jours, nerveusement ça suffit pour une reprise, musculairement ça suffit aussi pour une reprise.

Semaine 5 du confinement :

Les travaux de terrassement ayant eu lieu et les centrales à béton ayant rouvert, 2 membres de l’équipe font leur retour pour le coulage de la dalle et la fabrication d’adobe! Re : Au programme lecture du guide, distribution des consignes, des attestations de circulation… mise en place du protocole et distribution de masques ! Je commence à roder mon discours.

Et comme il faut penser à “l’après”, on reprend les rendez vous client. A raison de 2 à 3 par semaine, avec au programme, distanciation sociale, lavage des mains, port du masque….

Semaine 6 du confinement :

Un deuxième chantier est ouvert, un ravalement d’une longère en terre. Rien de particulier, on s’habitue à ce petit rythme du 3 à 4 jours par semaine de boulot, l’équipe intègre les gestes barrières dans leur pratique (du moins je l’espère) et les clients sont pour le moins rassuré car nous ne commençons pas d’intervention avant d’avoir rempli avec notre client ce questionnaire covid 19 OPPBTP.

Et nous décidons de n’intervenir que chez les personnes non à risques.

Semaine 7 et 8 du confinement :

Tout le monde a repris, on garde le rythme 3 à 4 jours par semaine suivant ce que l’on peut faire à l’atelier et sur les chantiers ouvert.

Le mieux c’est d’aller les voir le boulot qu’a fait l’équipe. Ici une grange dont le ravalement a démarrer pendant le confinement.

ravalement grange en terre avec rehausse du toit